De la révolution technologique à la révolution cognitive

étudiant

Les deux tiers des foyers français ont à présent un ordinateur ou une tablette chez eux et plus de neuf internautes sur dix (95 %) sont connectés en haut débit. Mais cette évolution n’est que la fin d’une première étape, celle des conditions et du cadre technologique nécessaires à l’utilisation des TIC. C’est à présent que commence pour notre pays le véritable défi : permettre à tous d’utiliser ces nouvelles technologies pour s’enrichir sur un plan professionnel, personnel et culturel, tout en participant à l’amélioration de la compétitivité numérique de notre nation, moteur essentiel de notre richesse collective dans la nouvelle économie numérique mondiale.

web

Pour relever ce nouveau défi, il faut aller au-delà de la dimension technologique : il ne suffit pas d’avoir des infrastructures de télécommunications performantes et des ordinateurs dans tous nos bureaux et nos foyers, encore faut-il que le niveau moyen de formation et de compétences numériques de nos concitoyens soit suffisant pour qu’ils puissent pleinement exploiter toutes les potentialités de ces nouvelles technologies de l’information de manière à les transformer en richesse et en valeur ajoutée économiques.

 

Le retard de la France

Or, dans ce domaine stratégique des usages et de la compétitivité numérique, notre pays, selon le dernier classement 2017 du World Economic Forum ne se classe qu’en quarantième position au niveau mondial (loin derrière les pays scandinaves, la Grande Bretagne et l’Allemagne), ce qui n’est pas satisfaisant et révèle l’effort que la France doit encore accomplir pour rejoindre le peloton de tête des pays numériques et notamment les pays scandinaves, le Japon, la Chine, la Corée du Sud et les Etats-Unis. Mais pour gagner cette nouvelle bataille, le site http://www.esta-usa-conseil.com considère qu'il faudra lever des obstacles qui sont à présent davantage culturels et générationnels que technologiques. La réussite passe par un changement des mentalités, des manières de travailler et des sociétés en général, à l'image de ce qu'a réussi à faire la Silicon Valley.

avec la photo hhh A l'heure où 5 des 6 premières capitalisations boursières sont des sociétés technologiques, la France est totalement absente de ce segment de marché, avec seulement 3 (petites) licornes

1997-2009 - FranceMBA.com - All Rights Reserved - Contact